Quiz Santé / Prévoyance


Pour 80% des professionnels, leur protection sociale reste leur principale préoccupation*

Et vous, en tant que profession libérale, êtes-vous bien protégé en cas de pépin ?

Pour le savoir, tentez de répondre à ces 3 questions :

 

 

 
     1-  Hospitalisé pour une opération du genou, vous devez faire face à des dépassements d'honoraires importants, au surcoût d'une chambre particulière et aux frais d'un remplaçant compétent pour votre agence immobilière pendant votre rééducation. Quelles sont les frais non couverts par le régime obligatoire que vous devrez prendre en charge ?
 Tout est pris en charge par le régime obligatoire à l'exception des revenus de mon remplaçant.
 Les dépassements d'honoraires du chirurgien, les frais de la chambre particulière ainsi que le revenu de votre remplaçant restent à ma charge.
 
2- Architecte, vous chutez sur un chantier, vous fracturez le talon et êtes immobilisé pendant 3 mois vous empêchant d'exercer votre activité. Quel est le montant de l'indemnité journalière prévue par le régime obligatoire ?
 50% de mon revenu professionnel.
 Aucun revenu.
 
3- Chirurgien, vous êtes victime d'un accident vasculaire cérébral et ne pouvez plus exercer votre métier. Le médecin conseil de la CARMF reconnaît votre invalidité comme totale et définitive. Sachant que votre revenu annuel est de 200 000€, votre régime obligatoire vous verse une pension d'invalidité de :
23 220€ par an.
100 000€ par an.

* Enquête réalisée par l'institut BVA du 18 février au 11 mars 2013 auprès d'un échantillon de professionnels indépendants et de chefs d'entreprise employant moins de 10 salariés, interrogé par téléphone.
Chiffres au 1er janvier 2014.